12 déc. 2008

Entrevues inactuelles : BILLY MONTOYA part.I

préambule : je sais pas qui m'a conseillé blogspot mais en fait c'est de la merde, il supporte aucun langage html qui vient de l'extérieur, le moindre lien "blank" prend 15 minutes à faire, je sens que ça va vite me gaver.
Bon, attendez-vous à une série d'interviews en cascade ces temps-ci.
En voici une de l'inénarrable BILLY MONTOYA
J'étais partie pour faire une introduction du pourquoi du comment, mais vue la longueur abusée de l'entrevue, on va oublier... Tellement long que je posterai en deux fois.
Je préviens tout de suite, ça risque d'être imbitable pour les non initiés.
Initiés à quoi ? Je ne sais pas, c'est bien ça le pire.

SEBDOS: Stones ou Beatles ?
BILLY: Beatles à 100%, les Stones sont des petites bites, j'insiste aussi sur le fait qu'ils n'ont pas fait une chanson potable depuis.... 1967 ?


SEBDOS: Rick Rubin ou Bob Rock ?

BILLY: Rick Rubin, parce qu'outre le côté "tarte à la crème" de dire qu'il a officié dans tous les styles, c'est quand même un vrai producteur. Pas un gars qui insulte les musiciens en leur disant qu'ils jouent pas "carré" (toute ressemblance avec...), ou qu'il y a trop de crémeux dans les médiums de la grosse caisse


SEBDOS: justement, « crémeux dans les mediums » est une expression qui t'a été volée et qui est reprise depuis lors dans tous les forums de geeks ingé-son. N'aurais tu pas du déposer cette expression à l'INPI ?
BILLY:
Non, malheureusement, encore une de mes expressions qui est tombé dans le domaine public. Et c'est là l'essentiel, ma prose contamine petit à petit le landerneau médiatico-musico-footbalistique, donc bien fait !Et puis, je fais pas ça pour l'argent (vu tout le fric que je me fais au Japon en ce moment)


SEBDOS: Justement en parlant des bridés, le scandale provoqué par," My Japanese Neighbour" (à écouter sur le player qui est ici, click! ) dans les milieux interlopes des ayatolahs indés crusty-moelleux s'est il estompé ?
BILLY :Ah oui, assez rapidement. En effet, j'avais composé cette ode à la vulgarité (comme j'aime à l'appeler) suite à un appel du pied d'un ponte du milieu indus-crusty-emo-kukoo-core, qui a ensuite déclenché la polémique que tout le monde connaît (je ne reviendrai pas dessus). Je n'y aurais plus vraiment prêté attention s'il n'était pas intervenu récemment dans les affaires de Pascal Nègre... (qui te passe le "bonjour", d'ailleurs...)


SEBDOS: Ou en es tu sur ton positionnement outrageusement entriste du milieu crusty-indé maintenant que tu habites dans le XI (magic ... voxpop ...)
BILLY: beinh nulle part, en fait... je pense que tu confonds "entrisme" et "centrisme"... J'ai effectivement des connaissances au Modem, mais aucune dans le milieu inde-pop même si j'étais prêt à coucher pour ça. Si j'avais su qu'y avait autant de femmes dans le milieu, j'aurais renoncé tout de suite...


SEBDOS: A propos des femmes deux questions :, les scènes d'hystérie féminine sur ton remix de rhesus pendant les soirées étudiantes et le peu de femmes présentes pendant les concerts de "rock" traditionnels, ça t'inspire quoi ?
BILLY: concernant les scènes d'hystérie féminine sur ma chanson (suite au procès du groupe rhesus, le mix n'est pas considéré comme une de leurs chansons, mais bien comme une compo de The THE BILLY MONTOYA EXPERIENCE "avec des samples" du groupe), elles sont effectivement assez sidérantes... en fait, je me matais l'autre jour le DVD de "Justice", et c'est vraiment des tapettes à côté de moi. Y avait 2 lesbos en train de se toucher le sein pendant leurs sets, alors que grosso merdo, le simple fait de lancer la patate avec Darling (à écouter sur le player qui est ici, click! ), ça envoie quand même plus que ça. Concernant la non-présence des femmes aux concerts, je pense que c'est surtout dû au fait qu'elles sont là, mais pas où on le pense... Par exemple, je me suis fait le concert d'Ani Difranco y a quelques semaines, et il n'y avait QUE des nanas (à l'orientation sexuelle déterminée), et je ne fus sauvé ce jour-là que par la présence d'un pote qui me permit de dissimuler l'indissimulable.
Quant à la non-commercialisation du remix, je pense qu'il était marketingement dangereux de faire coexister 2 tubes aussi vendeurs sur le marché (d'où le choix légitime et efficace qui fut fait)


SEBDOS::le marché parlons-en. Manifestement ton titre "Grenoble Grenoble " a été retiré de i tunes car je ne le trouve nulle part, que se passe-t-il ?
BILLY: alors, ce n'est pas vraiment ça. Il y a eu 3 choses
- une contrariété technique de la part de "Myspace" qui a foiré sa mère en fistant le lien vers la chanson
- une volonté artistique de "dépasser le machin et d'aller au-delà du truc"
- une velléité marketing de créer un manque parmi les nombreux fans, et relancer le produit chez les CSP+ en proposant un package complet "clip+chanson+remix+dans ton cul".Étonnant, non ? mais plus concrètement, la chanson sera sur Itunes dès janvier (on table déjà sur les problèmes de pouvoir d'achat pour Noel en présentant un produit en période de Soldes, donc analysé commercialement comme "profitable" sur le marché du disque à court terme)
. Enfin voilà, j'admets que c'est du verbiage technique.


SEBDOS: le milieu de la musique t'a t-il dégouté au point de ne te consacrer qu'à la chronique footballistique sur le site web FOOTU ?
BILLY: ah non, c'est le contraire. Parler de musique, parler de musique, parler de musique... au final, il n'en résulte plus qu'aigreur, incompréhension, problèmes gastriques, et non-implication vers le milieu. Pour paraphraser Emmanuel Kant "c'est ceux qui en parlent le plus qui en mangent le moins" (ou alors, Engels ?) alors que le foot, c'est le contraire, ma carrière pro est déjà derrière moi, je peux en parler plus sereinement, et puis, mes fans me reprocheraient de parler de musique au lieu d'en sortir (cf une récente entrevue à Tokyo)


SEBDOS: Tu étais milieu de terrain dans les "voreppe high heels motherfukers" c'est ça ?
BILLY:tout à fait


SEBDOS: la bonne époque !
BILLY: j'ai encore à l'esprit nos derbys "houleux" contre le "Voiron crustycore FC" tu en étais n'est-ce pas ?


SEBDOS:: je n'osais le dire. Mais j'étais dans la grande loge d'obédience lusitanienne, on ne me sortait que pour les grandes occasions
BILLY:
alors que j'avais été recruté par les Israélites (c'est d'ailleurs eux qui firent capoter mon transfert au GF38)


SEBDOS: ahh les histoires de gros sous. L'après-Tapie comme on dit. A ce propos, le marché du foot se porte bien, contrairement au milieu de la musique. Quelles sont les raisons d'un tel gavage (car je crois que le terme n'est pas galvaudé pour le coup) ?
BILLY:
"l'avant-crise". Le foot va bien car la crise vient à peine de frapper


SEBDOS: le moindre arrière droit de Guingamp gagne autant que JUSTICE sur dix ans de tournée sold-out (les putes gratuites en plus !). Et en plus la drogue et légale dans le foot.
BILLY:
mais tu verras, dans quelques années, ce sera la chienlit !! Les clubs français ne gagneront plus en Coupe d'Europe !! Les matchs se finiront uniquement sur des "0-0", et l'Equipe de France ne fera plus rêver.


SEBDOS: les clubs français n'ont jamais gagné la coupe d'Europe (des clubs j'entends)
BILLY: ah...beinh si !!! St Etienne en 1976, non ?


SEBDOS: non, Marseille l'a volée une fois, mais personne l'a jamais gagnée
BILLY: "voler" un titre contre le Milan AC de Berlusconi, permets moi de rire (huhu)


SEBDOS: certes .... "Voler à un voleur c'est à moitié voler" (Bernard Tapie)
BILLY: C'est comme le Tour de France, si tu te dopes pour être à égalité avec les autres, est-ce moralement répréhensible ? (vous avez 4 heures)


SEBDOS: ceci dit avec tout l'argent que génère le foot notamment pour les joueurs, comment expliques-tu le fait que les coupes de cheveux soient parmi les plus catastrophiques du marché ?
BILLY: Ah non, je ne peux pas te laisser dire ça !! Ok, Cristiano Ronaldo a une "queue de rat nuquée au gel", mais globalement le niveau est bon en fait, les joueurs noirs nivellent généralement par le haut avec leur mode « crâne rasé » (qui évite des coupes diaboliques) malgré un Cissé au firmament


SEBDOS::euh attends tu oublies celui qui joue en Angleterre et qui a la pire coupe du monde !
BILLY: euhh... 1990 ? (rires enregistrés) merde, je vois pas... t'es sûr que c'est pas Cissé ? Parce qu'il sévit en Angleterre maintenant


SEBDOS: mais non BACARY SAGNA !
BILLY: ahHAHAHAhahahahAHHAhahah ah merde !!!!!!!!!!!!!!! ah oui, grave. Non, mais lui, c'est interdit. Je crois qu'il faudrait inventer une nouvelle expression rien que pour lui, comme avec "Malouda" qui est devenu un verbe en anglais. "To Malouda" : do nothing special on a football field.

Je crois qu'on manque de réactivité, tu es en train de te séguer ?


SEBDOS:: non attends on m'appelle du Japon (et on dit « saguer »)
BILLY:
sagner ?


SEBDOS::saguer
BILLY: comme Emmanuelle Segnier ? D'ailleurs, t'as des nouvelles de son groupe interdit ? ... et après, on ose dire que... non, rien


SEBDOS: ah oui j'avais oublié son groupe
BILLY: en tout cas, pour en revenir au débat, dans le Sud, on dit "sééééééééééguéééééé", et non pas "sagué" (la preuve ici) . Pour Emmanuelle je crois que Rock&Folk avait mis 7 sur 5 au CD. Enfin, une notation R&F quoi


SEBDOS: as tu lu la chronique de Manoeuvre sur Chinese Democracy ?
BILLY: Japanese dictatorship ? Tout à fait. J'avais beaucoup ri à celle des Smashing Pumpkins (tout en étant attristé), mais celle-là est quand même au top. Cela confirme (s'il en était besoin) un certain "dénominateur commun" entre toutes ses chroniques. The Naast, Plasticines, Guns = good. Nirvana, THE BILLY MONTOYA EXPERIENCE , Weezer, U2, STAIRCASE PARADOX = bad (comment ça, je me cite 2 fois ?). En plus c'est faux, il avait adoré mon cd : "une ode senghorienne et définitive à la musique nouvelle post-créationniste" ou un truc du style


SEBDOS:: oui je me rappelle, l'accroche c'était "Gustave a adoré"
BILLY:
Gustav, sans "e", s'il te plait...


SEBDOS: ah oui pardon. Toi qui les connais si bien d'ailleurs sais tu ou en sont les Shades ? il s'étaient dits tourours influencés par ton approche en 2-4-2 du basse/batterie sur le premier maxi de STAIRCASE PARADOX

BILLY: oui, tout à fait...eh beinh, disons que J'AI inventé le 2-4-2, d'où une certaine légitimité. Mais non, ils ont disparu. Ils sont dans le même tiroir que les Brats (dans la salle de bain à côté du sèche-cheveux)


SEBDOS: quel groupe français sera la relève a ton avis ? Penses tu que SLY & THE GAYZ (qui t'ont quand même tout volé) vont enfin percer en 2009 ?
BILLY:
groupe français ?? Attends, mek, le rock, c'est les States, le Japon... au pire, l'Angleterre (et encore, pas toutes les villes), le rock n'existe pas en France, mek, ok ??? et oui, c'est vrai, ils m'ont vraiment tout volé ces putes !!! Libertad !!!!! (oups) à ce propos, oui... je pense que la relève, ça sera "PEPS"


SEBDOS: rappelle toi, le stand dynamusic lors de notre rencontre tu écoutais déjà « Liberta » au casque, c'est un peu "notre chanson" (avec daydream quoi)
BILLY: le vent dans tes cheveux ...


SEBDOS:: Pour l'Angleterre non je suis pas d'accord : ils écoutent les KILLERS et KINGS OF LEON en ce moment , je vois pas le rapport avec le rock
BILLY: ah.............. ah oui, en effet. Beinh écoute, je suis abonné à MTV2 (j'ai craqué l'abonnement Free), et c'est vrai qu'y a vraiment de la merde sur les ondes anglaises l'année dernière, pendant les fêtes de Noel, je me matais MTV2 pépèrement à 2h du mat, et ils ont lancé une émission "les meilleures chansons de 2007" pendant 2 h (donc de 2 à 4h du mat), ils ont passé QUE des trucs totalement inconnus et totalement géniaux à tel point que je suis resté jusqu'au bout pour voir si j'étais pas dedans


SEBDOS: comme ?
BILLY:genre ANIMAL COLLECTIVE + une dizaine de groupes dont l'existence me fut révélée ce jour-là. Par exemple, les TING TINGS , qui étaient "soldat inconnu" à l'époque. Bon, maintenant, c'est considéré comme un groupe de dance commercial qui vend des I-pod, mais à la 1ère écoute, avant même leur 1er EP, à 3h du mat, ça passait bien


SEBDOS: en fait des que tu deviens connu t'es merdique ?
BILLY:oui, je me dis ça tous les matins en me réveillant. Les gens ne me regardent plus comme avant


SEBDOS: c'est le fameux syndomre "artiste maudit" qui nous sied si bien en France. Justement, toi, ton après célébrité ça se passe comment ?
BILLY: pffff, pas terrible. Déjà, je suis systématiquement évincé de la plupart des carrés VIP


LA REDACTION FAIT PASSER CE MESSAGE IMPORTANT :
pour comprendre la suite (si jamais vous aviez compris le début) : il faut avoir vu la video qui est en haut du post : la chanson qui illustre les videos du club de foot de Grenoble est signée BILLY MONTOYA
----- merci de votre attention ----


SEBDOS: même a Grenoble ? (Billy Montoya fait partie de la diaspora grenobloise des années 2006 et vit désormais dans le XI° à Paris, pour ceux qui ne suivent pas ou qui sen sont à leur troisième joint/bière)
BILLY: Grenoble ??? Tu plaisantes ou quoi ?? Ma tête est mise à prix, là-bas ? T'as pas vu les affichettes ? Les RK (Red Kaos ) ont mis un contrat sur moi ... en Francs CFA mais un contrat quand même !! A Paris, ça se passe mieux. Par exemple, détail amusant, le marchand de légumes en bas de chez moi ne me reconnaît même pas !! Ahaha... il ne doit pas avoir la télé, le pauvre. Mais sinon, les gens sont sympas, ils évitent de trop me prendre la tête, passé le "mais... ça serait pas le gars de... ?"


SEBDOS: kesske cette histoire avec les Red Kaos (tiffosis grenolbois) ? ils ont fait une alliance avec les HellsAngels de Saint-Marcellin ou quoi ?
BILLY: en fait, ils ont lancé un appel au meurtre contre K'Tan (groupe qui a fait le single "officiel du club de foot GF38, ndr) et wam (aka THE BILLY MONTOYA EXPERIENCE ) genre : "ça salit la réputation de Grenoble"

SEBDOS::pas vrai ?
BILLY: pratiquement. Comme si c'était pas plutôt les 18 "0-0" d'affilée qui salissaient la réput' du club !! Genre, la dernière fois, au stade, j'ai dû me cacher !! beinh justement !! Les Red Kaos, c'est un peu des gauchistes, t'as vu....... bon... de 16 ans, quoi... mais des gauchos, attention, des vrais !!


SEBDOS:: toi t'es pourtant sur un positionnement "true roots for true fans"
BILLY: ouais, mais ils captent pas trop le "8ème degré", genre "je fais de la merde". Ils sont plus dans une optique "il se prend pour qui, lui ?? Il essaye de profiter du club". J'ai même lu un truc MYTHIQUE sur un forum. Un gars qui disait que j'avais réussi à percer "comme par enchantement" parce que je faisais partie du "milieu grenoblois". La classe.


SEBDOS: alors que le club te doit tout ..... Je vois que le public grenoblois ne change pas, toujours a traquer la petite bête
BILLY: D'ailleurs, faudra m'expliquer pourquoi ces fils de putes de Dynamusic n'ont pas mis ma chanson sur leur compil de merde. Je leur proposais un contrat en or !!! Seulement 60% sur les droits et sur la vente. De quoi on se plaint ?? rhesus avait pas proposé les mêmes tarifs à l'époque ?


SEBDOS: si mais rhesus avait un manager
BILLY: ah ouais, merde (condoléances)


SEBDOS: résultat rien a vendre en physique pour les fêtes ? Niveau marketing t'es a la rue la quand même
BILLY: tu plaisantes ou quoi ? Bon, déjà, j'ai tout expliqué précédemment, mes techniques marketing (t'as dû zapper). De 2, le physique, c'est mort, mek, le jeune, il veut du son en MP4, mek !!

et moi, tu sais ce que je lui vends au jeune, mek ???? du OGG VORBIS TER DOLBY ZAP ZAP MWA. C'est lisible par aucun logiciel !!! Résultat, le jeune est dégoûté, et il m'aime.


SEBDOS: Je suis sceptique.
BILLY: tu dis ça parce que t'es old school, j'ai bénéficié des conseils du manager de Pete Doherty ! A New York, on fait comme ça maintenant. De toute façon, j'ai globalement renoncé au milieu. Je me lance dans un nouveau style totalement excessif et univoque.


SEBDOS: du nouveau son d'ailleurs sur ton myspace bientot ? passque là ça date et tu sais les fans de maintenant, il leur faut une nouveauté tous les deux mois minimum.
BILLY: beinh, mmmmmmhhh.... mouais.... j'annonce 2-3 nouveaux trucs, dont un remix de "Grenoble Grenoble" et un live de "Grenoble Grenoble" enregistré au Zenith de Paris. Que du nouveau, quoi.


SEBDOS: ce retour du grunge-zouk que tu avais annoncé il ya plus d'un an n'a pas eu lieu. Quelles leçons en tirer ?
BILLY: que je m'étais planté en beauté. Tu sais, j'avais aussi annoncé que l'OM serait champion de France, et le split de Dimmu Borgir, mais globalement, je suis assez bon en pronostic


SEBDOS:donc tout ça pour dire que tu as un nouveau projet : FOOTU.
BILLY: uiiii, tout à fait : FOOTU. Beinh ça fait plusieurs mois que j'ai ça dans les cartons. J'écrivais de temps à autres des trucs sur le foot, mais jamais rien de régulier... et ça ne pouvait plus durer. J'ai reçu beaucoup de courriers de fans qui me disaient qu'ils en voulaient "beaucoup plus", et qu'ils attendaient de moi que je m'implique dans la gestion du débat footbalistique; d'où "FOOTU". Le nom est au top de la hype, j'attends maintenant quelques aménagements techniques afin que ça explose.


SEBDOS: le match Autriche-France a-t’il été un déclic particulier ? Moi c'est le jour ou j'ai arrêté de regarder du foot à la télé en tous cas.
BILLY: ah... moi, c'est le jour où j'ai COMMENCE à regarder le foot à la télé. Mais sous un oeil nouveau, presque vierge. Je me suis dis ce soir-là qu'on ne pouvait plus cacher la vérité aux français, et qu'ils méritaient de savoir. Ce blog, outre des collaborations prochaines sur la base de "featuring" avec des personnes importantes.... repose principalement sur 3 axes

1) une réactivité totale à l'actu par l'exploration de sujets ultimate-fighting

2) une rubrique "la comparaison de trop" qui deviendra bientôt culte. A venir : Manchester City VS Mickael Vendetta, le GF38 VS Sarah Palin, le PSG VS l'ANPE.... etc

3) une nouvelle "auto-fictionnelle" sur les nuits chaudes "VIP" du foot français où tout vous sera révélé sur tout (sexe, drogue, sexe, alcool, sexe, homosexualité, sexe)

Le tout écrit dans une plume à mi-chemin entre Céline et Flaubert avec des touches de Dostoievski. Je pense donner des envies légitimes à toute personne qui lira ces lignes.


SEBDOS: quelle différence de positionnement avec la presse ou les blogs existants ? Penses tu qu’ils survivront au raz de marée généré par ton blog ?
BILLY: globalement, non. La presse foot n'existe pas. l'Equipe est là pour décorer les chiottes avec ses unes + ou – accrocheuses. Le 10 Sport, c'est une plaisanterie. Quant à la presse spécialisée, on a d'un côté les trucs vaguement "kikoolol" avec des fiches de footballeurs à collectionner et de l'autre, principalement "So Foot" qui cartonne pas mal dans le 11ème arrondissement. Quant aux blogs sur le foot, c'est de la gaminerie


SEBDOS: quelle est ta cible ?
BILLY: les publicitaires, principalement. J'ai envie de générer du trafic, donc de la pub. Donc encore + de trafic, le tout pour réaliser des profits avec de l'argent. Pour le reste, vienne qui voudra venir


SEBDOS: pour les faire venir tu es conscient qu'il va te falloir des exclus et des interviews ? déjà des pistes ?
BILLY:
oulaaaah, j'ai peur de trop en dire. Pour ce qui est des interviews, il nous sera impossible d'éviter les polémiques avec tel ou tel joueur, d'où problèmes juridiques à prévoir. Sinon que penses-tu du nom ?


SEBDOS: Le nom est bien, car pour moi le foot est foutu. Il y a un coté « tofu » qui fait très XI°arrondissement, et le coté gay de TETU est bien aussi. Pour le trafic, quelle est ta stratégie pour ramener le surfeur ?
BILLY: alors, n'ayant pas la science infuse, cela va tout d'abord consister à prendre beaucoup de conseils auprès de partners reconnus dans le milieu. Puis, acheter un nom de domaine digne de ce nom (d'ici demain, globalement), et essayer rapidement de nous rattacher des cibles. Pour moi, FOOTU est tout simplement le TETU du foot, non pas une quelconque volonté "nihiliste" de retranscrire le football d'aujourd'hui


SEBDOS: quel est ton objectif ultime avec FOOTU ?
BILLY:
devenir la référence absolue et sodomiser Roselyne Bachelot avec de la harissa. (ndlinterviewé : cette réflexion hors de propos n’est qu’une conséquence elle-même hors de propos d’une phrase non-retranscrite de mon charmant intervieweur, où il était question de « sodomie » et de « roselyne bachelot »)


SEBDOS: Afin que tes futurs lecteurs puissent tout comprendre sur ton blog on va faire un dico du billy-langage
BILLY: ok p
our le dico, tu lances, je rebondis


SEBDOS:: "ULTIMATE" (pronocez ultimaïllte)
BILLY: tendance la plus poussée chez l'individu, lui permettant d'acquérir un statut (voire une stature) hors-normes dans nos frontières ou ailleurs. Etre "ultimate" n'est pas une fin en soit, c'est LA fin en soit. Ex: "le dernier Guns est ultimate" . Traduction : "c'est de la merde"


SEBDOS:: "CREMEUX DANS LES MEDIUMS"
BILLY: alors, là, c'est plus complexe, je vais demander l'aider d'un assistant dans le public.

CREMEUX DANS LES MEDIUMS : expression rattachée à une absence d'expertise dans le débat musical. Peut s'appliquer à une situation "none sense", à une situation de type professionnel avec petit four, à une situation de type professionnel en studio, voire à une situation de type global et journalistique.

--- exemple 1 : "oulaaah, ce match, il est crémeux dans les médiums"

-traduction: "Qui a mis France-Roumanie ???"

---exemple 2 : "le dernier opus de "MODEST MOUSE " est assez circonvolutoire, quoiqu'un tantinet crémeux dans les médiums"

-traduction : "modest qui ????"

---exemple 3 : (en studio, le producteur jour à la gameboy) "non mais attends, mek !!! Ton single, il est pourrave, tu répètes moins de 4 fois le refrain, tu mets des distos, et t'es incapable de jouer au click... Tiens, regarde !!! C'est à 126 à la noire, et toi t'as fait 2 secondes du couplet à 125.8... désolé, je travaille qu'avec des pros, tu sors..."

-traduction : "ça sert à quoi tous ces boutons ?"

--- exemple 4 : "t'en penses quoi de mon dernier morceau ?? Bon, ok, c'est une ébauche, on l'a enregistré sur un 4-pistes pourri, mais c'était juste pour que tu me dises ce que tu penses de la mélodie, tout ça..... - Et bien.... Je dirais que la basse est trop sous-mixée, et que la 2ème tom est beaucoup trop crémeux dans les médiums"

- traduction : "j'en ai rien à branler de ton morceau, je l'ai même pas écouté !! Et puis, putain, j'aime pas ton groupe, je sais pas comment te le dire ?? Pourquoi tu t'obstines à me faire écouter des trucs comme ça, ça ne m'IN-TE-RE-SSE PAS, understood mothafucka ?"

D'autres mots ? (je suis chaud)


SEBDOS: "BŒUF"
BILLY: Adjectif qualificatif polysémique servant à désigner une chose qui, par son originalité, sa beauté, sa force ou sa nullité, provoque l'admiration, l'émotion ou la dérision

ex: "Scarlett Johansson, à poil, elle doit être boeuf"

ex 2: "le dernier Guns est vraiment boeuf"


SEBDOS: différence ou convergence "CULTE/MYTHIQUE" (au sens post-hegelien)
BILLY: ah tout à fait, j'allais y venir. Outre la différence sémantique : Mythique est forcément "mélioratif", Culte peut être les deux. On dénote des redondances mais des différences quand même dans l'emploi des deux termes (sus-appropriés derechef). Là où "culte" sert à désigner une action, un événement, une personne, qui a fait preuve d'une telle exemplarité, d'un tel sens du "phénoménal", pour revêtir des artefacts quasi magiques, voire mystique, relativement à une littérature proche de Lovecraft. "Mythique" sert beaucoup plus de terme "appropriateur", plus transgressif


SEBDOS: "POST-COMMERCIAL" (terme qui avait fait débat à radio campus grenoble ....)
BILLY: malheureusement, il y a 2 écoles (voire 3 si on exclut celle peu fréquentée d'Etienne "in god we trust" Arras). Pour certains, est "post-commercial" tout ce qui n'est pas "commercial" (le non-commercial). Mais pour la 2ème école (la mienne), le terme "post-commercial" s'apparente à une esthétique plus proche d'un Jorge Luis Borges, voire d'un Philippe Manoeuvre... A savoir une exploration TOTALE d'une oeuvre dite, afin d'en extraire chaque tournure, et finalement déterminer après jugement (à main levée) le distingo "post-commercial" / "non digne d'intérêt"


SEBDOS: une réédition d'un groupe chiant d'une compile nuggets est il un acte post-commecial ?
BILLY:
tout à fait... et dans ce cas précis, dans les 2 définitions du terme


SEBDOS: et le dernier Laurie ?
BILLY:
alors là, c'est justement le schisme entre les 2 écoles


SEBDOS:: voila, je voulais pointer ce problème nodal, car Magimel ne suit pas COMPLETEMENT ton point de vue (que devient magimel ?)
BILLY:
un album de Lorie est en soit un objet "commercial", d'où non-possibilité de rattachement à la "post-commercialité" mais pris d'un autre côté, Lorie fait du Lorie, et ce du mieux qu'elle peut, et sur un coup de bol, elle se fera remixer (voire plus) par Timbaland, qui la consacrera comme objet "post-commercial". Magimel a disparu, j'avais lancé la procédure "alerte enlèvement", mais le ministère de l'intérieur n'avait pas suivi


SEBDOS: "BILLY MONTOYA"
BILLY:
concept intégral


SEBDOS: au sens hegelien ?
BILLY: tout à fait, bien que ne désignant AUCUNEMENT une quelconque idée de fin dans le concept même d'humanité


SEBDOS: le mot de la fin ?
BILLY: mon mot de fin sera pour tous les kids : « ne touchez pas à la drogue !!!!" à moins de connaître personnellement le dealer. Ou de jouer au foot.

comment ça c'est trop long ? ... part.II bientôt ...

8 commentaires:

  1. nous aussi notre slow italien n'a pas été pris à la cuvée ... cette compile est entrain de devenir post-commerciale !

    RépondreSupprimer
  2. Billy montoya...do you remember "salut je m'appelle Billy et je suis fonky"?, ma soeur n'aurait jamais du te dire d'aller sur mon blog!ahahahah =)
    Bonne chance pour la suite.

    RépondreSupprimer
  3. Billy, c'est un fils de pute. L'autre jour je l'ai croisé à Chatelet, et il m'a même par reconnu ce bâtard !!

    RépondreSupprimer
  4. moi il fait toujours semblant qu'il m'a pas vu ou pas reconnu
    en meme temps on se connait pas je crois

    RépondreSupprimer
  5. Jean-Claude Elfassi15 décembre 2008 à 03:04

    note de paparazzi : billy montoya mange au progres.

    RépondreSupprimer
  6. réponse à sly and the gayz:
    nous aussi on s'est fait jeter de la cuvée gre, sans slow italien, ca devient juste du commercial a donf cette cuvée......... dans le meme esprit la selection printemps de bourges, ya que des stars de selectionner!!!!
    no comment
    Burn

    RépondreSupprimer
  7. Gustav : n'interprète pas mal mon comportement, je t'ai reconnu, mais je n'ai tout simplement pas osé t'aborder... tu es tout pour moi (et même plus)

    david : la dernière fois que je t'ai croisé, c'est toi qui m'a pas reconnu (et là, j'ai eu envie de dire "non mais de qui on se fout ??")

    JC: oui, je mange au Progres !! Et alors, ça gène quelqu'un ?? Si TOI ça te gène, je te coupe la tête et je te chie dans le cul, t'entends ??

    Burn et Sly : je comprends votre désarroi, et je m'engage à faire régner l'ordre et la justice (et le grind core)

    RépondreSupprimer
  8. kool va donc pour le grind alors

    RépondreSupprimer